mercoledì, Dicembre 8

Cisjordanie, la colère de la génération d'Oslo

0
1 2


En effet, Le contexte politique, social et économique dans son ensemble encourage l’installation ,tôt ou tard, d’une insurrection de longue haleine. c’est le désespoir devant l’absence d’horizon et devant la destruction par Israël des conditions de la paix qui en est la raison principale. Pas de solution à deux États en perspective ,la situation économique ne cesse de se détériorer, le chômage bat son plein atteignant des taux alarmants…bref tout espoir d’un avenir meilleur est balayé d’où la colère des jeunes instigateurs de cette rébellion .

“”C’est clair, ces jeunes veulent bâtir de nouvelles structures populaires de résistance. Resistance contre l’occupation, l’apartheid institutionnalisé , la colonisation qui dévore la Cisjordanie mais aussi les actions des colons qui se sont mués en milices bien armées, bien organisées voulant démolir la mosquée al Aqsa pour en faire leur temple, menant, par ailleurs, raids après raids contre les palestiniens et leurs biens afin de les faire fuir”” estime Zayed Midouk un journaliste palestinien qui évoque “L’assassinat horrible, l’été 2014 de Mohamed Abu Khdeir un adolescent brûlé vif à Jérusalem suivi de celui de la famille Dawabshah à Dima les présentant non seulement comme exemples édifiants mais comme principaux catalyseurs du mouvement de colère d’autant plus qui ‘ils sont restés impunis”. Zayed pense que cet élan de colère est porteur de plusieurs messages adréssés d’abord à la communauté internationale lui signifiant que le processus de paix enclenché à Oslo est mort et que son silence est complice puis à l’AP afin qu’elle cesse sa coopération sécuritaire avec Tel Aviv et enfin à israel à qui ils disent que désormais ils répondront aux attaques impunies de son armée ou de ses colons par les moyens qu’ils jugeront bons”.

Cette stratégie a permis à la peur de changer de camp puisque aujourd’hui un véritable climat de terreur règne en Israël. Les habitants ont réduit leurs sorties au strict nécessaire, évitant les transports en commun , les terrasses de restaurants et de café ou les places publiques. Même des spécialistes de l’autodéfense sont conviés sur les plateaux de télévisions pour montrer comment contrer les attaques au couteau.

Cette psychose a, cependant, également porté préjudice aux palestiniens qui se retrouvent suspects et risquent d’être abattus au moindre geste brusque. Plusieurs cas d’exécution de palestiniens dont des enfants, ont été rapportés par les médias et les réseaux sociaux parce que suspectés d’être en passe de commettre des attentats. D’autres ont carrément été pris pour cibles par des israéliens à coup de couteau ou de poing pour la simple raison d’être arabes. Le climat de haine et de désir de vengeance est tel qu’un juif a poignardé un autre le prenant pour un palestinien. Le tout alimenté par une guerre d’images et de déclarations incendiaires de part et d’autre.

Le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou,qui a depuis le début adopté une attitude purement sécuritaire donnant toute latitude d’action et de répression à ses forces armées a également ordonné de nouvelles sanctions, telles que la destruction des habitations de Palestiniens responsables d’attentats et la révocation du statut de résidents à leurs familles . A Jérusalem Est occupée, désormais morcelée par une trentaine de barrages militaires l’étau a été foncièrement resserré. Des détecteurs de métaux et des caméras ont été installés et en plus des forces armées, 2 000 policiers supplémentaires ont été déployés. Certains ministres israéliens appellent à ” réoccuper carrément l’ensemble de la Cisjordanie” soulignant que ce qui compte c’est ” la protection des citoyens israéliens des agressions terroristes palestiniennes”.

“Des mesures punitives qui dévoilent le vrai visage d’Israël qui selon sa logique l’agresseur est la victime et la vraie victime est l’ agresseur !” s’indigne Talal Okaili qui rappelle que “le soulèvement se passe à Jérusalem Est et en Cisjordanie qui sont des territoires palestiniens occupés et donc c’est une résistance légitime à l’occupation”. Une résistance également bénie par le président Abbas qui après un long silence critiqué par la rue ,s’est adressé au peuple palestinien dans une allocution télévisée l’appelant à “maintenir une lutte nationale pacifique” en réaffirmant que “la Palestine allait continuer de se défendre contre les agressions des colons”. Abbas a également assuré que ” la Palestine ne serait jamais l’otage d’accords qu’Israël ne respecte pas” en référence vraisemblablement , surtout , à la coopération sécuritaire qui tuait dans l’œuf ,par le passé, toute tentative de soulèvement. La non intervention de la police palestinienne pour dissuader les manifestants d’aller vers les points de friction est perçue comme un feu vert tacite à la poursuite de l’intifada.

 

L’informazione che non paghi per avere, qualcuno paga perché Ti venga data.

Hai mai trovato qualcuno che ti paga la retta dell’asilo di tuo figlio? O le bollette di gas, luce, telefono? Io no. Chiediti perché c’è, invece, chi ti paga il costo di produzione dell'Informazione che consumi.

Un’informazione che altri pagano perché ti venga data: non è sotto il Tuo controllo, è potenzialmente inquinata, non è tracciata, non è garantita, e, alla fine, non è Informazione, è pubblicità o, peggio, imbonimento.

L’Informazione deve tornare sotto il controllo del Lettore.
Pagare il costo di produzione dell’informazione è un Tuo diritto.
"L’Indro" vuole che il Lettore si riappropri del diritto di conoscere, del diritto all’informazione, del diritto di pagare l’informazione che consuma.

Pagare il costo di produzione dell’informazione, dobbiamo esserne consapevoli, è un diritto. E’ il solo modo per accedere a informazione di qualità e al controllo diretto della qualità che ci entra dentro.

In molti ti chiedono di donare per sostenerli.

Noi no.

Non ti chiediamo di donare, ti chiediamo di pretendere che i giornalisti di questa testata siano al Tuo servizio, che ti servano Informazione.

Se, come noi, credi che l’informazione che consumiamo è alla base della salute del nostro futuro, allora entra.

Entra nel club L'Indro con la nostra Membership

Condividi.

Sull'autore

End Comment -->